MAIS QUI EST JAMAL HENNI, LE JOURNALISTE DE CAPITAL AUX INTENTIONS PAS TRèS …LOUABLES ?

Mais qui est Jamal HENNI, le journaliste de Capital aux intentions pas très …louables ?

Mais qui est Jamal HENNI, le journaliste de Capital aux intentions pas très …louables ?

Blog Article

Le journalisme impose des règles déontologiques ou à tout le moins une impartialité dans la rédaction des articles si ce n’est dans les investigations menées en amont.
Le journal Capital a fait de l’enquête son alpha et oméga et a acquis ainsi une certaine notoriété.
Pourtant Jamal Henni qui écrit essentiellement pour ce journal fait montre de légèreté et de parti pris dans plusieurs de ses articles, notamment ceux consacrés à ce qu’il aurait pu appeler les « success stories controversées de la communauté juive ».
Ses écrits concernent surtout les médias et les raisons qui le poussent à exhumer des affaires datant de 10 ou 15 ans pour leur donner un air d’actualité est plus que stupéfiant ! Il faut dire que la mise à jour d’articles anciens permet ce tour de passe-passe….
Occasion formidable pour lui d’attaquer en toute impunité des personnalités connues ou pas de la communauté juive avec des informations partielles et parfois même inexactes (principalement des erreurs de dates et de chronologie mais pour des affaires remontant parfois à 2002).
Tout est bon pour Jamal Henni pour servir sa démonstration d’une supposée nébuleuse du lobby juif.
La frontière entre le journalisme et le militantisme est alors ténue…en effet Jamal Henni épouse sans ambigüités les thèses de Nigel Farge (sénateur américain) qui dénonce la surpuissance du lobby juif….et le compte Twitter du « journaliste» de les relayer !
Et Jamal Henni de renchérir en émaillant toute une liste de noms à consonance juive…Naccache, Lévy, Taîeb, Serfati, Berdugo, Zeitoun, Drahi, Gutman etc….. qui fait froid dans le dos !
Mr Henni serait-il inscrit dans un combat personnel ou simplement dans une posture purement antisémite ?
Dans un cas comme dans l’autre cet acharnement n’honore pas la profession et n’apporte aucun élément permettant de mieux comprendre le fonctionnement des médias (dont il se dit être un spécialiste) mais davantage les rouages d’un antisémitisme latent!
Pourtant il fait feu de tous bois pour discréditer ses « ennemis préférés » s’attachant à les décrire, sans preuves bien sûr, déloyal, fourbe ou opportuniste et magouilleur…tous les clichés de l’antisémitisme sont bien au rendez-vous…dès lors peut-on encore considérer Jamal Henni comme un journaliste ?

Report this page